Journée de merde !!

Journée de merde

 

Journée de merde!

Déjà, c’est un mercredi.
Le mercredi, ça veut dire pour les mamans, journée avec les enfants…
Journée où il va falloir faire à bouffer, faire les devoirs, et se cacher pour cloper.
J’ai 2 garçons donc il faut aussi que je veille à ce qu’ils ne s’entretuent pas.
C’est là que j’ai merdé, ils se sont entretués.
Mais pas une petite bagarre, une grosse bagarre bien violente, celle qui fout la frousse aux mamans.
Je ne pouvais pas les laisser tous les 2 seuls, ensembles… Trop peur.
Je devais donner un cours de dessin mais évidemment, pour annuler, je n’avais pas le numéro de téléphone de la grand-mère.
Alors j’ai pris le plus dur de mes garçons et je l’ai obligé à me suivre.
J’ai annulé mon cours et je suis retournée à la maison.
J’étais dans un état de nerfs épouvantable.
Et là, je rentre et je découvre le prof de guitare enfermé dans les chiottes !
Le prof a quand même 28 ans, et il n’arrive pas à tournée le petit bitoniau…
J’essaie d’enlever le verrou, impossible.
Je vais dans ma salle de bain attenante, je vois un grillage entre les toilettes et la salle de bain.
Je défonce le grillage (il y en avait 2 couches !), je lui passe un tourne vice, il enlève le bitoniau et le voici délivré !
Au bout d’une demi heure de sauvetage de prof, j’étais épuisée !!

Conclusion : je n’aime pas le mercredi.

0

Euh… Pardon chéri !

Les conneries de Susan

Euh… Pardon chéri !

Je suis maman de 2 petits garçons.
Comme toute maman, je fais des lessives.
Pour être honnête avec toi, c’est plutôt mon mari qui prépare la lessive.
Il s’est vite rendu compte que je n’étais pas douée pour cette tâche.
Je mélange les couleurs avec le blanc, je fais rétrécir les pulls en laine de moitié, enfin bref, ce n’est pas mon truc.
Un soir, je vide le sèche-linge et je découvre mon Slim en format schtroumpfette, il avait diminué de moitié !
Ni une ni deux, je l’enfile, il m’arrive aux genoux.
Je monte à l’étage en mode furie pour tuer mon mari.

0

Oh merde!

Les conneries de Susan

Oh merde !

 Mon Mac est mon meilleur ami.
Attention, mon Mac, c’est mon ordi, qu’il n’y ait pas de malentendu.
Je réalise mes illustrations sur mon ami, c’est vraiment mon copain de travail.
Je commence à dessiner et là, au beau milieu de l’écran : une petite tâche.
Je ne vois plus qu’elle, elle me nargue d’une façon indécente.
Mais j’ai LA SOLUTION, une bombe de nettoyage prête à être dégainée.
Je la prends, et j’arrose  généreusement mon écran….
Et là, j’ai cru mourir !
Ce n’était pas la bombe de nettoyage mais la bombe de colle !
Horreur et désespoir, je m’effondre.
Mais comment vais-je faire pour enlever toute cette colle ?
Pour décoller les étiquettes sur du verre, j‘utilise de l’huile…
Et voilà comment j’ai pu récupérer mon écran…
Il m’a fallu 2 heures à tapoter afin de faire disparaître toute la colle.
La conclusion à cette connerie monumentale :
Etre pleine d’imagination lorsque l’on est aussi tête-en-l’air que moi.

0